Le grand théâtre du monde #6 - Theatre Pau
15664
post-template-default,single,single-post,postid-15664,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.7,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Le grand théâtre du monde #6

Le grand théâtre du monde

Le grand théâtre du monde #6

Le grand théâtre du monde nous révéla cette année de 2014, un véritable OVNI :  » Intégrale de la trilogie Charles Gonzalès devient … «  3 heures 30 de spectacle ou plutôt 3h30 d’une densité théâtrale peu commune, de l’huile essentielle de théâtre ! 3 vies, 3 histoires, 3 artistes et pas des moindres, Camille Claudel, Thérèse d’Avila, Sarah Kane. 3 monologues donc sans entracte, faisant ressurgir sous yeux la pensée aiguisée et compacte de ces 3 femmes. Et c’est Charles Gonzalès, interprète doué pour la métamorphose, qui s’en charge. Nous avons dû nous cramponner essayant  de ne pas en perdre une miette, c’est rare, c’est dense, exercice difficile de spectateur ( certains quittèrent la salle ébaubis par une telle acuité ). Il n’est pas question, dans ce théâtre là, de massification, pas de liesse, après sa prouesse l’artiste dramatique a très vite arrêté les applaudissements, belle modestie. Ce fût un moment de théâtre qui restera dans nos mémoires. Il fait également un clin d’oeil à l’art japonais . «  Onnagata  désigne un acteur interprétant un rôle féminin pour en exprimer de manière stylisée l’âme d’une femme « . Quelle réussite puisqu’en effet, nous avons eu l’impression d’assister à  une soirée de spiritisme, d’être frappé par la métaphysique, les voix des 3 artistes venaient nous hisser à un rang de pensée qui n’existe plus très souvent … dans notre monde tout lisse … Nous sommes sortis lessivés mais heureux d’avoir assisté à une soirée ou la théâtralité est au sommet. J’attire votre attention sur ces destins de femmes, lisez leurs textes, ça en vaut la peine.

Intégrale de la trilogie Charles Gonzalès devient…

D’après les lettres et les textes de Camille Claudel, Thérèse d’Avila et Sarah Kane.

Compagnie et mise en scène Charles Gonzalès

VL

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.