Le grand théâtre du monde # 9 - Theatre Pau
15662
post-template-default,single,single-post,postid-15662,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.7,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Le grand théâtre du monde # 9

le grand théâtre

Le grand théâtre du monde # 9

Le grand théâtre du monde est devenu une roulette russe. Continuer à faire du théâtre aujourd’hui n’est pas une affaire simple. Ça n’a jamais été facile de se lancer sur un plateau, de prendre des risques mais là, c’est de plus en plus difficile. Il n’est plus question que de baisses, de coupes, d’abattements, de malveillance, de mépris, de concurrence, de méfiance, de diminution, de suppressions, de régressions, de budgets. Pourtant sans moyen et sans confiance, comment continuer à faire notre métier : un beau métier, avec des valeurs, un savoir faire, des règles de bonne conduite. À tous les niveaux nous constatons la précarisation, paupérisation, le broyage de l’artistique. Jusqu’à quand cela va – t- il durer ? Est-ce que toutes les lumières du monde théâtral vont s’éteindre ? Le danger aussi de notre période est le conformisme, le formatage des spectacles où seul un théâtre lisse et consensuel aurait sa place dans la cité.

Lorsque nous sommes au fond du gouffre, ce qui nous fait remonter à la surface, ce sont  » les grands  » que nous avons pu admirer ou les auteurs qui sont finalement nos meilleurs amis :

 » Dire seulement que le travail de théâtre traque ce qu’il nous reste d’humain pour qu’il ne disparaisse pas définitivement. La vie est vilaine, c’est du mauvais théâtre : les hiérarchies, les déguisements, les cabotins, les paillettes. La vie est indigne. Le théâtre lui reste propre puisqu’il rêve d’une communauté réconciliée et fraternelle. Il est digne. »

Les rêves sont ce pourquoi nous devons lutter – Gruber.

VL

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.